0
Collaborateurs
0
Buralistes (2016)
0
Millions d’Euros de CA en 2016
0Millions
Fonds Prudentiels en Euros (données 2016)
0
Ouvertures / Mois (données 2016)
0
Clients

Compte Nickel – Le compte bancaire sans banque pour tout le monde

Le Compte-Nickel est un service français de carte bancaire prépayée nominative et non nominative, alternatif du compte bancaire comme moyen de paiement, créé en 2012 par la société la Financière des paiements électroniques (FPE), avec comme cofondateurs et développeurs l’ingénieur en électronique Ryad Boulanouar et le financier Hugues le Bret.

C’est le premier « compte sans banque » avec borne d’inscription chez un buraliste qui s’enregistre avec une pièce d’identité et un numéro de téléphone mobile est nécessaire pour l’activation de la carte prépayée.

Ce dernier est actif immédiatement et prend « 5 minutes » à être ouvert. À l’ouverture d’un compte, l’on obtient un RIB, une carte bancaire MasterCard et le code de cette dernière, pour la somme de 20 euros (frais annuels).

En octobre 2016, le cap des 400 000 comptes ouverts est dépassé.

 

Proposition de valeur et segment de marché :
Grâce à une borne interactive, le client ouvre en moins de cinq minutes en scannant sa carte d’identité et saisissant son adresse et son numéro de téléphone mobile, le client repart avec un coffret comprenant une carte de débit MasterCard et deux RIB. La cible de ce service financier concerne à l’origine les personnes interdits bancaires (2,5 millions dans cette situation en France en 2014), les personnes privées de moyens de paiement qui ne paient qu’en argent liquide, celles vivant sous le seuil de pauvreté (8,4 millions de personnes en France en 2014), en instance de divorce avec un compte joint bloqué, mais aussi les saisonniers, les intérimaires ou les étudiants.

Aujourd’hui le Compte Nickel intéresse tout le monde, le cadre voyageant à l’étranger en passant par l’internaute qui souhaite acheter en ligne.

Le Compte-Nickel comprend notamment une gestion par internet, des notifications par SMS, des possibilités de virements et de prélèvements bancaires.

Afin de lutter contre le blanchiment d’argent, les dépôts d’espèces sont limités à 250 euros par opération et à 750 euros par mois. Avec des retraits pouvant atteindre 150 euros, ce système fait courir moins de risques aux buralistes (certains étant fréquemment victimes de braquages), car, selon Pascal Montredon, le président de la Confédération des buralistes (détenant 5 % du capital de la FPE), « les clients les aideront à alléger leur caisse ».

Le service Compte-Nickel ne permet pas d’avoir de découvert bancaire parce qu’il est homologué par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) comme un « établissement de paiement » ; il n’est pas une banque, car une banque est homologuée comme « établissement de crédit ». La différence, c’est que Compte Nickel est simplement un « comptable » des additions et des soustractions sur les comptes de ses clients ; il ne peut pas utiliser l’argent des clients pour ses opérations propres et ne peut pas non plus ajouter des nombres sur les comptes des clients, ce qui est la définition du crédit. Afin d’empêcher structurellement que Compte Nickel puisse — comme le peuvent les banques de dépôt traditionnelles — spéculer avec l’argent des clients ou créer de l’argent qui n’existait pas avant sur les comptes, Compte Nickel doit directement transférer l’argent des clients sur un « compte séquestre », c’est-à-dire un « compte de cantonnement » auprès du Crédit Mutuel Arkéa, partenaire de la société Financière des paiements électroniques.

Hugues Le Bret, le cofondateur et président du comité de surveillance de la FPE, ancien PDG de Boursorama et ancien directeur de la communication de la Société générale, affirme que : « Le Compte-Nickel permet une maîtrise absolue du client sur l’ensemble de ses frais. ». Le président de la start-up et inventeur du procédé, Ryad Boulanouar, informaticien, ajoute que : « Avec un compte sans découvert, les gens vont réapprendre comment dépenser leur argent. »

Selon Pierre de Perthuis, Compte-Nickel est notamment utilisé comme une banque ordinaire, mais il est aussi utilisé pour les paiements sur Internet avec une carte de paiement dédiée, pour les voyages à l’étranger, pour les colocations et les dépenses communes avec un compte unique qui permet de domicilier les frais communs (loyer, énergie, réseaux, etc.) ou pour bien séparer ses dépenses professionnelles et personnelles.

Partenariats :

140 partenaires financiers individuels ont contribué au financement de l’entreprise ainsi que Partech Venture. Ainsi que la Confédération des Buralistes.

 

Les buralistes sont à la fois des partenaires clés et l’un des canaux de distribution.

Sur le plan technique (logiciel) on trouve MONEXT/ARKEA, SAB-AT et Mastercard qui fournit la carde de paiement.

 

Flux de revenus :

Le compte nickel coûte 20 euros par an, réglés lors de l’achat du coffret chez le buraliste. À cela s’ajoutent des frais pour les retraits d’espèces chez les buralistes (0,5 euro), dans un distributeur de billets (1 euro) ou encore en cas de dépôt d’espèces chez le buraliste (2 % de la somme).

Structure de coûts :

La structure de coûts comporte les salaires, les locaux et l’infrastructure informatique pour supporter les sites internet.

L’équipement des buralistes avec des terminaux permettant l’ouverture ds comptes sur place.

Charges variable : commissionnement des buralistes sur les ouvertures de comptes.

8 Millions d’Euros de fonds prudentiels.

Canaux de distribution :

Distribué principalement à travers le réseau de buralistes en France métropolitaine et à travers des commerçants de proximité aux Antilles françaises.

Relation client :

La relation client est en grande partie automatisée via internet, et réalisée par les buralistes.

Big Idea Indicators

En VERT ce qui nous semble être positif – En ROUGE ce qui nous semble être un point de vigilance

Ces indicateurs sont donnés à titre indicatifs et ne peuvent-être utilisés pour juger la valeur de l’entreprise, de son personnel, son marché, ses partenaires, ses fournisseurs, ses process, sa viabilité financière.

L’analyse de ce modèle économique est basés sur des données publiques publiées par l’entreprise, ou lors d’interviews, reportages réalisés par des journalistes et disponibles sur internet. Nous n’avons pas réalisé de diagnostic stratégique de cette entreprise et ne les avons (en date de la publication de cette étude) pas accompagnés.

Toutes nos études sont réalisées de manière bien veillante. En aucun cas pour critiquer ou émettre un avis négatif.

Si vous faites partie de cette entreprise et souhaitez apporter un correction, nous accueillerons votre demande avec plaisir.

Faible                                    à                                           Fort

Segment Client
Proposition de Valeur
Relation Client
Canaux de Distribution
Modèle de Revenu
Ressources Clés
Activités Clés
Partenaires Clés
Structure de Coûts

Business Model de Compte Nickel

Proposition de Valeur

Questions issues de ce Business Model

  • Quel segment de marché ignoré par les acteurs dominants pouvez-vous adresser ?
  • Comment pourriez-vous adresser ce marché avec un canal de distribution pertinent et différent ?
  • Quels gains pour les clients/utilisateurs créez-vous avec votre offre ?
  • Quels gains créez vous pour votre réseau de distribution ?
  • Comment pouvez-vous faire-faire le travail par les partenaires ?
  • Comment pouvez-vous créer une offre « low-cost » en utilisant l’automatisation, la technologie et en baissant vos charges fixes ?

Slides de ce Business Model

Vidéos & informations complémentaires

Tendance